Tests de culture générale gratuits> Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]


- Accueil
- Accès rapides
- Livre d'or
- Plan du site
- Recommander
- Signaler un bug
- Faire un lien


Recommandés:
- Jeux gratuits
- Nos autres sites


Tests / Quiz / Quizz de culture générale > quiz n°126024 : Ingeburge de Danemark (reine de France)

> Plus de cours & d'exercices de culture générale sur les mêmes thèmes : France | Histoire [Autres thèmes]
> Tests similaires : - France- Les villes - Monde-Planisphère - France- Relief - France-Fleuves(3)- La Seine et ses affluents - France -Tourisme (1) - France-Fleuves(1)- La Loire et ses affluents - France-Fleuves(2)- La Garonne et ses affluents - France -Tourisme (3)- Châteaux de la Loire
> Double-cliquez sur n'importe quel terme pour obtenir une explication...


Ingeburge de Danemark (reine de France)


 

           

Ingeburge, * la reine humiliée (1174 – 1236)

 

Il était une fois, au pays des Vikings, une jeune et jolie princesse, qui attendait un prince.  Il viendrait assurément.

« Mais que souhaite le roi Philippe Auguste à titre de dot pour épouser ma sœur Ingeburge ? demanda le roi Knud VI du Danemark. L'évêque de Noyon répondit « vos anciens droits sur l'Angleterre, une flotte et une armée pendant une année entière à nos côtés ». **

Le roi Knud et ses barons déclinèrent cette offre mais furent toutefois très honorés qu'un grand roi franc leur fasse une telle demande (A cette époque les rois catholiques craignaient beaucoup l'annulation de leur mariage par le pape, pour consanguinité. Mais avec une princesse danoise, cette crainte s'éloignait).

« N'êtes-vous pas autorisés à accepter une autre dot ? » demanda le roi.

« Dix mille marks d'argent feront l'affaire », répondit l'évêque.

Le roi Knud VI, fils de Valdemar 1er dit Le Grand (1131 – 1182) paya tout de même avec beaucoup de difficultés et Ingeburge, sa sœur se mit en marche vers son destin, et son futur époux, assistée d'une prestigieuse escorte. Les futurs époux se rejoignirent à Amiens le 14 août 1193 et convolèrent le même jour.  Ingeburge avait 18 ans et son royal époux 28. Philippe II dit Philippe Auguste, était veuf d'Isabelle de Hainaut, qu'il avait failli répudier en 1183. On lui avait conseillé de réfléchir, car sans héritier mâle, Isabelle aurait repris l'Artois qu'elle avait apporté en dot, comme l'avait fait Aliénor avec l'Aquitaine au propre père de Philippe Auguste, le roi Louis VII. Mais par chance, Isabelle de Hainaut finit par lui donner un héritier : Louis VIII né en 1187. Il gardera donc l'Artois. Mais un seul héritier royal mâle n'était pas suffisant au XIIe siècle. Les jumeaux, qu'Isabelle de Hainaut, portait en mars 1190 n'ont pas survécu et elle-même mourut au cours de l'accouchement à l'âge de 20 ans. Philippe Auguste, était roi déjà depuis 13 ans. Son seul héritier était encore en bas âge. Cet enfant arriverait-il à l'âge adulte ? Il devait impérativement se remarier. La couronne l'exigeait. Ce sera Ingeburge de Danemark, gracieuse et très pieuse. Elle avait toutes les qualités nécessaires pour être reine de ce royaume. Elle était fille et sœur de roi, mais elle ne parlait ni le français ni même le latin. Avant le couronnement, le roi lui attribua en douaire « la prévôté d'Orléans, Crécy, Châteauneuf-sur-Loire et Neuville-aux-Bois » (source Hercule Géraud). Le lendemain des noces, 15 août 1193, en la cathédrale d'Amiens, le roi la fit sacrer reine par Guillaume de Champagne (qui était aussi son oncle maternel) avec tous les égards dus à son rang. Et l'impensable se produisit.

« Tout à coup, au milieu de la cérémonie, Philippe, en regardant la reine, se mit à frissonner, à trembler, à pâlir : il put contenir à peine cette subite et violente agitation jusqu'à la fin de la solennité. Une aversion soudaine venait de succéder à cette vive impatience avec laquelle, trois jours auparavant, le pétulant monarque attendait sa jeune et belle fiancée » (source Mémoire Hercule Géraud 08/1844 première partie, chez Persée page 9).

  Le roi voulut la répudier sur-le-champ, mais cela lui était impossible. Une partie de la cour danoise était encore là, et puis n'était-elle pas déjà son épouse et sa reine ? On a parlé de sorcellerie concernant sa puissance... physique, de difformité, d'haleine fétide, etc. Alors il fallut trouver une parade, un prétexte que l'église accepterait. On trouva une vague parenté entre elle et Isabelle de Hainaut, première épouse du roi et les prélats plutôt complaisants prononcèrent le divorce. La reine assista à son « procès » mais ne comprit aucun mot de ce qui venait de se produire. On la jeta en prison. Elle en appela au pape Célestin III qui annula le « divorce » de Philippe Auguste et d'Ingeburge en mars 1195. Pourtant le roi considérant qu'il était divorcé, épousa le 1er juin 1196 Agnès de Méranie.

 De partout en Europe et principalement du Danemark, on demanda à Rome de frapper le roi d'anathème. Les mois passent sans grands soucis pour lui, et Célestin III meurt. Son remplaçant, Innocent III, plus jeune, plus autoritaire va frapper fort. Il ordonna au roi de reprendre sa femme légitime et de bannir sa concubine. Mais rien ne se passa. Alors, le 13 janvier 1200, le pape jeta « l'interdit sur le royaume de France ». Ainsi, pendant 8 mois, il fera interdire par tous les prélats, tous les sacrements (sauf les baptêmes aux enfants et l'extrême-onction aux mourants). Les églises étaient fermées, et les cloches ne rythmaient plus la vie du peuple. On n'enterrait plus personne, on ne se mariait plus. Alors le peuple s'est révolté et le roi s'est soumis à sa volonté afin d'éviter des émeutes.

Innocent III n'était pas opposé au divorce du roi et de sa femme mais il voulait que le roi lui restituât, tout d'abord, sa place d'épouse et de reine, il voulait aussi qu'il renvoyât Agnès de Méranie au-delà des frontières du royaume de France (elle n'alla pas très loin en fait, et s'arrêta au château de Poissy dans les Yvelines pour cause de grossesse très avancée). Pour faire respecter sa volonté, Innocent III envoya deux émissaires chargés de contrôler les demandes prescrites. Le peuple les acclama avec beaucoup de joie et d'allégresse. Les prélats visitèrent la reine, et firent toutes les démarches nécessaires pour rendre à cette jeune reine sa place et l'amour du roi. Il la reçut, promit qu'il la garderait, mais aussitôt l'interdit levé par les prélats, et le peuple calmé, il renvoya Ingeburge dans sa prison, la traita encore plus sévèrement qu'avant et fit revenir Agnès de Méranie à la cour. En attendant des temps meilleurs, les Danois et leur roi se préparaient à l'ouverture du procès (divorce) qui devait avoir lieu entre les époux royaux. Ce procès eut lieu à Soissons à la demande de la reine Ingeburge en mars 1201. Le roi plaida « l'étroite parenté » pour ne pas cohabiter avec son épouse. Les Danois accusaient « le roi de parjure et de foi mentie devant notre seigneur le pape » (source Mémoire Hercule Géraud 08 /1844 deuxième partie chez Persée page 102). C'est un clerc inconnu qui prit la défense de la reine. Personne ne sut jamais qui il était. Les prélats français eurent beau chercher, ils ne trouvèrent aucun motif valable pour séparer les époux.

 Alors, le roi, voyant que la partie était perdue, annonça qu'il allait rendre à sa femme, la reine, toute sa place. Il alla même la chercher dans sa prison de l'Abbaye Notre-Dame (de Soissons) et la fit monter en croupe sur son cheval. Et pendant ce temps, Agnès de Méranie mourrait en couches de son troisième enfant, le 19 juillet 1201 à Poissy. Morte de chagrin ont dit certains, tant elle était attachée au roi Philippe Auguste. Mais la mort d'Agnès, ne rendit pas la liberté à Ingeburge. Dès la fin du procès, il la fit enfermer dans la tour d'Estampe, la persécutant sans cesse en lui faisant vivre les pires privations. Il voulait qu'elle demande elle-même le divorce. On craignit beaucoup pour sa santé. Aucun médecin ne vint la voir, ni aucun des envoyés danois de son frère Valdemar II (Knud VI étant décédé en 1202). Il alla plus loin encore. L'injure de ses domestiques, la tentation.... Il lui envoya des émissaires afin qu'elle succombât « à violer les lois du mariage ». Ingeburge souffrit encore de très longues années sans que ses conditions ne s'améliorassent. Rien, ni personne ne le fit céder ... jusqu'en janvier 1213.

 Que s'est-il donc passé ? Le roi Jean sans Terre d'Angleterre « fut déclaré indigne du trône et déposé » (source Mémoire Hercule Géraud). Lors d'une réunion qui se tenait à Soissons, les prélats anglais demandèrent au roi Philippe Auguste d'envahir l'Angleterre avec le soutien du pape Innocent III. Le roi a-t-il pensé à nouveau que grâce à cette épouse il aurait des droits sur l'Angleterre ? Mais, c'est à cette occasion que le roi déclara vouloir reprendre la vie commune avec Ingeburge et lui rendre tous ses privilèges. Et il tint parole. Elle avait presque 38 ans. Ils vécurent ensemble, pendant 10 ans, puis le roi mourut le 14 juillet 1223. Louis VIII et Blanche de Castille montèrent sur le trône, et furent bienveillants avec Ingeburge qui se retira dans un prieuré près de Corbeil, dans les propriétés accordées par Philippe Auguste dans son douaire. Elle mourut 13 années après son mari en juillet 1236.

 Le roi ne s'est jamais expliqué concernant ce fait et la reine interrogée avoua que durant la première nuit, il avait « usé de ses droits de mari » comme il le fera à plusieurs reprises tout au long du terrible emprisonnement qu'il fera subir à sa jeune épouse, la privant de nourriture, de vêtements chauds, de confort, de spiritualité, avec une imagination presque sans limites pour l'anéantir. Pauvre reine qui vécut dans le dénuement le plus total. Mais elle a tenu bon, pendant 20 ans, de 1193 à 1213 ! avec le lointain soutien du pape Innocent III et probablement de sa foi. Hormis cette tragique histoire, le roi Philippe II Auguste (Août 1165 Paris – juillet 1223 Mantes) régna presque 43 ans et fut un très grand roi.

L'histoire de cette jolie reine ressemble un peu à celle de la reine Theutberge épouse du roi Lothaire II de Lotharingie (né vers 835, mort en 869, arrière-petit-fils de Charlemagne, petit-fils de Louis le Pieux, et fils de Lothaire 1er, empereur d'Occident, le tout sous le règne de Charles II dit le Chauve, son oncle). Elle ne lui donna pas d'enfants légitimes, alors il tenta le divorce, refusé par le pape, la fit emprisonner, l'accusa d'inceste, et prit une concubine nommée Waldrade que le pape excommunia. Ses enfants et notamment son fils Hugues ne régna pas en raison de son illégitimité. Theutberge s'évada et se réfugia auprès de Charles le Chauve, roi des Francs, qui lui accorda sa protection.

 

* (Ingeborg, ou Isambour de Danemark)

** J'ai lu à plusieurs reprises que cette reine était liée au roi Harold par les « femmes » et notamment par sa mère qui était d'origine danoise (Gytha Thorkelsdottir). Cette affirmation est partiellement erronée, telle qu'elle est écrite. Ingeburge descend tout simplement du roi Harold Godwinson, comte de Wessex et de sa concubine « Edith au Col de Cygne ». C'est leur fille, Gytha de Wessex qui épousa Vladimir II Monomaque, grand-prince de Kiev. Leur descendance est particulièrement nombreuse. (Ils ont eu six enfants, puis leur premier fils en eut douze, puis la première fille du fils, épousa un roi danois qui était le père d'Ingeburge. Ce dernier eut neuf enfants et la reine du royaume de France était la sixième de sa fratrie). En conséquence, il était, même à l'époque, fort peu probable qu'Ingeburge ait eu des droits sur le trône d'Angleterre, et que ses frères aient accepté d'une façon ou d'une autre de les céder à Philippe Auguste. De plus, dans tous les cas, leur aïeule danoise, mère d'Harold, ne leur en donnait aucun puisqu'elle n'était pas de sang royal.

   

Sources :

(Première et deuxième parties) du Mémoire d'Hercule Géraud 8/1844 chez Persée

https://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237_1845_num_6_1_451823

https://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237_1845_num_6_1_451824

http://chrisagde.free.fr/capetiens/agnesmeranie.htm

https://www.moyenagepassion.com/index.php/2017/04/16/joyeuses-paques-avec-le-psautier-dingeburge-et-letrange-destin-francais-dune-noble-danoise/

Wikipédia (pour l'image notamment)

Aliénor d'Aquitaine de Régine Pernoud

 

   

 

 



Avancé Tweeter Partager
Quiz "Ingeburge de Danemark (reine de France)" créé le 20-06-2021 par soubeyranne avec le générateur de tests - créez votre propre test ! [Plus de cours et d'exercices de soubeyranne]
Voir les statistiques de réussite de ce test de culture générale 'Ingeburge de Danemark (reine de France)'

Merci de vous connecter au club pour sauvegarder votre résultat.


1. Quel roi de France, épousa Ingeburge de Danemark ?

2. Qui était Louis VII le Jeune, pour Philippe Auguste ?

3. Comment s'appelait la première épouse du roi Philippe Auguste ?

4. Combien de temps la reine Ingeburge, resta-t-elle en prison ?

5. Comment s'appelait le successeur de Philippe Auguste ?

6. Sous quel nom est connu un remarquable manuscrit datant du XIIe ou XIIIe siècle, ayant appartenu entre autres à Saint Louis (Louis IX) et actuellement conservé au musée Condé de Chantilly (Oise) ?

7. Comment s'appelle la « troisième épouse illégitime » de Philippe Auguste ?

8. En quelle année mourut la reine Ingeburge ?

9. En quoi consistait l'interdit sur le royaume de France ?

10. Quelle grande bataille vit la victoire de Philippe Auguste en 1214 ?










Fin du test/quiz/quizz Ingeburge de Danemark (reine de France)
Tous les tests de culture générale | Plus de cours et d'exercices de culture générale sur les mêmes thèmes : France | Histoire
Un quiz / test gratuit de culture générale

Partager : Facebook / Twitter / ... 


> CATEGORIES : Les tests les plus populaires | Les meilleurs | Grand jeu | Cinéma/Séries | Culture générale | Géographie | Histoire | Japonais | Latin | Littérature | Musique | Sciences et médecine | Provençal | Sports

> SOUS-CATEGORIES : Animaux et insectes, sauf équitation | Art culinaire-produits-nourriture-recettes-spécialités | Astronomie et espace | Auteurs d'oeuvres célèbres | Bandes dessinées, mangas, dessins animés | Baseball | Basket ball | Botanique,jardins,plantes | Buffy contre les vampires | Charmed | Chevaux et équitation | Chimie | Consoles et ordinateurs | Cours de breton | Cyclisme | Dates importantes | Emissions de télévision-présentateurs-journalistes-reality show | Etats-Unis/USA | Films de cinéma | Fleuves-mers-canaux-océans-côtes-îles-rivières-barrages | Football | France | Handball | Harry Potter | Histoire et vie courante | Inclassable | Instruments de musique | Jeux reposant sur des mots | Langue française | Latin | Les Simpson | Livres | Monuments et architecture | Musique-compositeurs-oeuvres-solfège-interprètes | Mythologie | Médecine | Naruto | Oeuvres-peintres-courants artistiques-couleurs | Paroles de chansons | Pays | Personnages célèbres | Physique | Pokemon | Poésie, poèmes | Proverbes et expressions | Royaume-Uni | Rugby | Sciences | Seigneur des anneaux | Sténo/Sténographie | Série Plus Belle La Vie | Séries | Tennis | Union européenne/Pays européens | Villes | Voitures, permis de conduire, code de la route | Questions 1 | Questions 2 | Questions 3

> INFORMATIONS : - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
| Plan du site | Cours, quiz et exercices de culture générale 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.